RETOUR AUX VITRAUX           ACCUEIL     

Tous les vitraux de l'église du Pin en Mauges sont consacrés aux guerres de Vendée. 
La famille Cathelineau en a été le principal commanditaire. Les verrières furent réalisées par Jean Clamens entre 1895 et 1899.
Cette église renferme aussi le cénotaphe de Cathelineau.  
   
Les premières actions de Cathelineau
Cathelineau entre dans l'église du Pin en Mauges à la tête d'un groupe d'hommes.
A la Poitevinière, Cathelineau, à genoux, chante le Vexilla Regis
Les combats de Jallais
Après la victoire de Jallais, Cathelineau et ses hommes célèbrent, à Notre Dame de Chemillé, un Te Deum

- Vitrail réalisé par J. Clamens en 1895 -
   
Cathelineau généralissime
Beaupréau victoire
Action de grâce à Cholet
Cathelineau généralissime
Victoire de Fontenay

- Vitrail réalisé par J. Clamens en 1895 -
   
Cathelineau blessé
Cathelineau blessé à Nantes (18 juin 1793)
 
d'Elbée
d 'Elbée célèbre les fêtes de Pâques à St Pierre de Cholet
d'Elbée arrache à la mort les prisonniers de Chemillé en invoquant  pour apaiser ses soldats les paroles du Pater :Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offenser

 - Vitrail réalisé par J. Clamens en 1897 -
 
Stofflet
Stofflet part d'Yzernay pour aller chasser les républicains du château de Vezins
Stofflet visitant son hôpital de la forêt de Vezins

- Vitrail réalisé par J. Clamens en 1897 -
 
La Rochejaquelein
La Rochejaquelein prends la tête des hommes de St Aubin de Baubigné :
Si j'avance suivez-moi
Si je recule tuez-moi
Si je meurs vengez-moi

La Rochejaquelein accorde son pardon à un républicain 
Pourquoi as-tu fait cela ?
Mon parti me commandait de te tuer
Et moi ma religion me commande de te pardonner
 
Charette
Charette fait jurer à ses volontaires fidélité à Dieu et au Roi sur le livre des évangiles dans l'église de Machecoul
Charette conduit à la mort reçoit l'absolution d'un prêtre catholique placé à la fenêtre d'une maison

- Vitrail réalisé par J. Clamens en 1897 -
 
Bonchamps
Bonchamps grièvement blessé accorde son pardon aux prisonniers républicains avant de mourir
Grâce ! Grâce aux prisonniers, Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne. 18 octobre 1793i
J'ai servi mon dieu, mon roi, ma patrie, j'ai su pardonner.
18 octobre 1793
 
Lescure
Laissez les prier Dieu dit Lescure à la Ville - Baugé. Ils se battront mieux ensuite
25 mai 1793
Lescure dit le Saint du Poitou, blessé mortellement à la croix de la Tremblaye près de Cholet.
15 octobre 1793
Le cénotaphe de Cathelineau