RETOUR AUX VITRAUX           ACCUEIL     
 
L'église de Montilliers possède 2 vitraux dédiés aux guerres de Vendée. 
Tous les deux mettent en avant des figures locales. 

Le retour du Curé de Montilliers en 1801, après un exil forcé
Le curé de Montilliers, comme de nombreux autres ecclésiastiques est expulsé vers l'Espagne en 1792. Ses paroissiens envoient en 1800 une pétition au ministre de la justice pour demander sont retour. Ils obtiennent gain de cause, et en 1801, le prêtre peut enfin réintégrer sa paroisse. C'est son retour triomphal que met en scène ce vitrail.   
   
Deux enfants sont sauvés de la fusillade du moulin de la Reine par deux soldats
Le prêtre de Montilliers, J Gélineau, en 1900 commande à Clamens un vitrail qui raconte comment sa grand-mère a été épargné de la fusillade du moulin de la Reine.

On peut lire au bas du vitrail :  
Le 5avril 1794, 22 femmes et enfants pris par les bleus dans les bois des Marchais et ramenés vers le camp de Montilliers  sont fusillés au moulin de la Reine. Deux soldats ont demandé deux enfants sous prétexte de les garder à leur service, ainsi fut sauvée Marie Clémot, mon arrière grand-mère. 
J Gélineau - prêtre - 1900

On peut voir les 2 enfants en bas à droite derrière les 2 soldats